top of page

Les femmes et la Finance : interview croisée de 4 jeunes femmes issues de la formation Pop’Skills


Pop'skills avec ostrum



Qui êtes-vous ?



Amalia : « Bonjour, je suis Amalia. J’ai 26 ans et je suis en M2 Développement Économique et Finance Internationale à la Sorbonne Paris Nord ».




Ericka : « Bonjour, je suis Ericka. J’ai 21 ans. Je suis en première année de Master en Expertise Audit et Contrôle à ISC Paris »





Semra : « Bonjour je suis Semra. J’ai 22 ans. Je suis en Master 2 Défi Développement Économique Finance Internationale et Soutenable »



Batourou : « Bonjour, je m’appelle Batourou. J’ai 24 ans. Je suis en Master 2 de Finance de Marché Trading à l’ESG Finance à Paris »


Pourquoi avoir choisi la finance ?


Amalia : « J’ai déjà fait un bac en économie donc le chemin naturel pour moi et pour tout le monde, je pense, c’est de faire des études supérieures en gestion financière. J’ai choisi une des meilleures écoles qui existe au Maroc, l’École Nationale de Commerce et de Gestion. Les 3 premières années on avait des cours en économie, marketing, commerce et gestion financière. C’est là que j’ai découvert que j’avais une passion pour les chiffres, surtout. Et c’est naturellement que je fais de la finance pour mon M1. »

Ericka : « J’ai choisi la finance parce que j’ai vu que j’avais une appétence avec les chiffres et mes professeurs ont vu en moi un potentiel. Ils m’ont poussé vers ce domaine et j’ai préféré continuer mon cursus dans la finance à l’ISC Paris, en école de commerce ».

Semra : « J’ai choisi de faire de la finance parce que j’ai fait un bac ES. Pour moi, la continuité directe d’un bac ES c’était une licence en économie gestion. Au fil des années j’ai beaucoup aimé ça. En parallèle je m’intéressais beaucoup au développement durable. Aujourd’hui je suis en master Finance soutenable et c’est la formation parfaite pour moi car elle concilie la finance et le développement durable. »

Batourou : « Pour la petite histoire, je voulais d’abord devenir médecin, donc j’ai commencé dans la médecine. J’ai fait une année de médecine et après je me suis rendue compte que j’étais plus attirée par les chiffres. Je me suis alors tournée vers une licence en économie-gestion. Pour aller en licence 3 j’avais le choix entre la comptabilité ou la finance. Là encore j’étais plus attirée par la finance, tout ce qui est investissement, donc j’ai continué dans la finance. »


Si tu devais dire quelques mots pour motiver des jeunes femmes à rejoindre le monde de la Finance que seraient-ils ?


Amalia : « Si tu te sens à l’aise avec les chiffres, que tu te voies d’ici 5 ans, 10 ans ayant un poste de responsabilité, vas-y, fonce et lance-toi. »

Ericka : « Je dirais que la finance n’est pas un métier fait que pour les hommes. Les femmes peuvent aussi en faire et il ne faut pas se rabaisser ou autre. Si elle sent qu’elle a les compétences et les appétences pour, je lui recommande de foncer et d’y aller, parce que c’est ouvert à tous. »

Semra : « Si j’ai un conseil à donner aux jeunes filles pour se lancer dans la finance c’est qu’au début ça peut paraitre difficile. Moi, pour ma part c’était le cas parce que je n’avais pas une grande appétence pour les chiffres ni les maths mais lorsque ça commence à t’intéresser, tu travailles et ça commence à devenir plaisant de faire des maths. Mon conseil c’est de ne pas dire dès le début « ce n’est pas fait pour moi », il faut essayer d’y aller encore un petit peu et ça va se faire tout seul ».

Batourou : « Le conseil que je peux donner c’est que la finance n’est pas aussi compliquée que l’on pense donc il ne faut pas avoir peur et se lancer. »



Pop'skills avec ostrum

32 vues0 commentaire
bottom of page